Insomnie et prise de poids : y a-t-il une relation ?

Insomnie et prise de poids : y a-t-il une relation ?

« Si tu prends du poids, tu devrais essayer de dormir plus.« 

Alors que je lisais tranquillement un journal spécialisé, ce commentaire a attiré mon attention. En effet, aussi fou que cela puisse paraître, par cette simple phrase il indique qu’il peut exister un lien étroit entre l’insomnie et la prise de poids.

Ce qui implique donc aussi que la qualité de notre sommeil peut affecter notre capacité à ne pas prendre de poids.

Curieux de savoir ce qu’il en est réellement et de comprendre comment cela fonctionne, je me suis intéressé à la question

Et ce que j’ai découvert est pour le moins surprenant.

Vous voulez de nouveau avoir un sommeil réparateur ?

Recevez votre livre numérique gratuit « Les 7 secrets pour s’endormir et rester endormi » en cliquant sur le bouton bleu ci-dessous.

Manque de sommeil et prise de poids

Le manque de sommeil favorise la prise de poids

Il est aujourd’hui établi que le manque de sommeil augmente le sentiment de faim (ou interfère avec le sentiment de satiété). Mais pourquoi exactement ?

Les aléas de la vie font qu’il vous arrive de vous retrouver en dette de sommeil durant certaines périodes.

Cela peut provenir de votre travail qui peut vous inciter à raccourcir vos nuits durant un temps, d’une certaine pression provenant des obligations familiales qui vous empêchent de dormir, ou encore d’un trouble quelconque.

Cette privation de sommeil a de nombreuses conséquences plus ou moins lourdes pour votre organisme… dont notamment un chamboulement de votre fonctionnement hormonal.

C’est ce dérèglement qui vous amène à avoir faim plus souvent.

Et, plus vous mangez, plus vous grossissez.

Mais ce n’est pas tout !

En effet, au-delà du fait d’avoir plus souvent les crocs, lorsque vous passez une mauvaise nuit, vous aurez plus tendance à vous diriger vers des aliments riches en sucre et en gras.

La raison à cela ? Elle est simple ! Votre cerveau a pour principale source d’énergie le sucre. Et plus vous manquez de sommeil, plus celui-ci sera en demande pour pouvoir tenir.

Ce qui crée une sorte de paradoxe car, alors que dans ces circonstances votre attirance pour les choses sucrées augmente, votre corps développe au fur et à mesure du temps une intolérance… au glucose .

Et cette intolérance a pour conséquence d’accroître le risque de développer un diabète.

Génial, vous ne trouvez pas ?

Donc, si le pèse-personne de la salle de bain augmente chaque fois que vous vous pesez, pensez non seulement à modifier votre régime alimentaire et à faire de l’exercice, mais aussi à prévoir plus de temps pour dormir si vous êtes capable de le faire.

À peine 30 minutes de sommeil de plus par nuit peuvent vous aider à perdre du poids et améliorer grandement votre santé à long terme.

Petites nuits et poids corporel

Les petits dormeurs et le poids corporel

Les petits dormeurs – c’est-à-dire ceux qui habituellement dorment moins (parfois un peu moins) de 6 heures par nuit – sont également plus susceptibles de prendre du poids et de souffrir d’obésité que ceux dont les nuits sont plus longues.

Une étude menée sur une période de 13 ans a montré que chaque heure supplémentaire de sommeil était associée à une réduction de 50% du risque d’obésité.

Ce qui semblerait encore aller dans le sens que l’insomnie peut être étroitement liée à une prise de poids.

La durée du sommeil ne fait pas tout

Plus que la durée, c'est la qualité de sommeil qui est importante

Alors que jusqu’à présent nous nous sommes focalisés sur le fait que l’insomnie puisse être liée à une prise de poids, il semblerait que la qualité des moments où l’on dort soit également un facteur important.

C’est en tout cas ce que tend à démontrer certaines recherches actuelles.

Contrairement à la durée du sommeil, qui peut être mesurée objectivement par polysomnographie, la qualité, elle, est beaucoup plus subjective.

C’est pourquoi elle est évaluée à l’aide de questions semblables à celles-ci :

 

Avez-vous régulièrement des difficultés pour dormir ?

Quelle est la qualité générale de votre sommeil ?

À quelle fréquence ressentez-vous un sentiment de bien-être durant la journée ?

 

Une étude récente a montré qu’avoir une meilleure qualité de sommeil et d’être une « personne du matin », étaient corrélés au maintien d’une perte de poids réussie.

Comparées à d’autres personnes inscrites à un programme de perte de poids, celles qui avaient perdu au moins 13 kg et qui avaient maintenu leur poids pendant au moins un an ont signalé une qualité de sommeil nettement meilleure et étaient plus souvent des lève-tôt.

 

Dans une autre étude, les chercheurs ont comparé des individus qui ont maintenu une perte d’au moins 10 % de leur poids corporel à des personnes qui ont repris leur poids perdu.

Les hommes (mais pas les femmes) qui ont réussi à perdre du poids et à ne pas en reprendre ont signalé une qualité de sommeil nettement meilleure (sans pour autant dormir plus) que les personnes qui ont repris du poids.

 

Il apparaît donc que la qualité de notre sommeil est tout aussi essentielle que sa quantité.

Mais alors... si nous souffrons d'insomnie, sommes-nous condamner à subir une prise de poids ?

Y a-t-il vraiment un lien entre insomnie et prise de poids ?

Pas nécessairement, si l’on en croit les résultats de cette étude.

Des chercheurs allemands ont comparé l’indice de masse corporelle (IMC) de 233 patients souffrant « d’insomnie grave et chronique, ayant une altération objective de la qualité du sommeil« , à l’IMC de 233 « bons dormeurs », d’âge et de sexe comparable.

Les résultats ont été surprenants. Jugez plutôt :

IMC, insomniaques : 23,8 kg/m2 (IMC « normal » de 18,5 à 24,9.)

IMC, bons dormeurs : 27,1 kg/m2

Donc, en moyenne, les insomniaques chroniques pesaient beaucoup moins que les bons dormeurs.

 

Bien sûr, il faudra attendre que d’autres recherches soient effectuées pour vraiment s’assurer de cela.

Pour autant, cette première observation reste malgré tout quelque peu rassurante pour ceux d’entre nous qui s’inquiètent des conséquences que l’insomnie peut avoir sur notre corps.

 

Qu’en est-il de vous ? Avez-vous remarqué une augmentation de votre appétit suite à une mauvaise nuit ? Et avez-vous observez un changement au niveau de votre poids ?

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire